Notre plateforme dédiée à la vente en ligne de viandes est en cours de développement. En savoir plus sur Maison Labonne

Comment identifier les bovins ?

Maison LABONNE - Modifié le mardi 08 septembre

L’identification des bovins est le meilleur moyen d’effectuer la traçabilité de l’animal à partir de sa naissance jusqu’à son arrivée dans l’assiette du consommateur. Les bovins doivent être obligatoirement identifiés auprès de l’organisme désigné par le ministère de l’Agriculture. Le système national d’identification a évolué depuis sa mise en place en 1978 afin de répondre aux besoins évolutifs du contexte, tels que le suivi de la production ou tout simplement la connaissance de l’origine de l’animal.

Les principaux éléments d’identification des bovins

Un bovin se reconnaît principalement par ces boucles d’oreilles plastiques agréées. Les boucles portent un numéro national unique attribué uniquement à l’animal. Son passeport contient également un numéro d’identification composé de 10 chiffres précédés du code de son pays d’origine. Un registre d’élevage inscrit le déplacement de chaque bovin dans le territoire. Les informations se consultent également auprès de la base de données nationale ou au niveau de l’EDE (etablissement de l’élevage).

La procédure d’identification des bovins

Les veaux doivent être identifiés dès leur naissance. Le délai imposé est de 20 jours maximum. L’éleveur dote les oreilles du nouveau-né de deux boucles plastiques agréées. Les boucles portent le même numéro national d’identification. Si les boucles se perdent, il faut procéder à une notification auprès de l’EDE dans les 7 jours suivant la perte.

Après la pose des marques, l’éleveur doit inscrire la naissance sur le document de notification registre des bovins. Il dispose de 7 jours après l’apposition. L’enregistrement se fait auprès de la base de données nationale ou au niveau de l’EDE. À la suite de l’inscription des informations par les services compétents, est délivré un passeport appelé DAB ou Document d’Accompagnement bovin.

Le passeport contient les renseignements complets sur le bovin tels que son identité ainsi que son statut sanitaire. La carte possède aussi un code-barre qui permet une vérification rapide des informations relatives à l’animal. Le document est également utilisé pour le déplacement du bovin afin de vérifier tous ses mouvements. Chaque mouvement est noté au verso du passeport avec un numéro unique qui comprend le code pays, suivi de 8 chiffres. Le registre d’élevage se tient pendant une durée de 3 ans au moins en supplément de l’année en cours.

La vérification du processus d’identification

Le ministère de l’Agriculture est le premier responsable du processus d’identification des bovins. Les opérations pratiques d’identification se réalisent auprès des organismes conventionnés par le ministère au niveau des départements. Ces organismes garantissent les actions suivantes, en commençant par : 

● la gestion de l’unicité des numéros affectés aux animaux ;

● la supervision de chaque déplacement des bovins ;

● la procédure de vérification d’identité des bovins ;

● le transfert des données du registre vers la base de données nationale ;

● la remise du passeport.

Le ministère de l’Agriculture dispose d’un cahier des charges national pour appuyer les organismes dans la réalisation de ces actions. Après la démarche de contrôle effectuée par les organismes au niveau des départements, s’en suivent les contrôles de l’administration.

Les éléments officiels d’identification sont également contrôlés comme les boucles d’oreilles agréées, et le passeport, entre autres. Elles sont produites suivant un cahier des charges validé également par le ministère de l’agriculture.

 

Les informations de derniere fraîcheur